Le point faible des Namekians

      Aucun commentaire sur Le point faible des Namekians
Ce que les Nameks ne supportent pas par-dessus tout, c’est le sifflement humain. Selon maître Kaïo, on peut comparer cela au crissement produit par un objet pointu sur une vitre, insupportable pour des oreilles humaines. L’onde provoquée par le sifflement humain se propage dans les conduits auditifs des Nameks en résonnant d’une manière assourdissante. C’est l’auteur lui-même qui a eu l’idée de ce point faible.
— Extrait Daizenshuu 7

Source : Dragon Ball Daizenshuu 7
Date de publication : 05 Février 1996
Informations complémentaires :

Traduit en français depuis le japonais par Olivier Huet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *